Conduite avec facultés affaiblies

La conduite avec facultés affaiblies désigne le fait de conduire sous l’influence de l’alcool ou de la drogue. C’est un crime en vertu du Code criminel du Canada : si vous en êtes reconnu coupable, vous risquez de perdre votre permis de conduire, d’être mis à l’amende ou même d’aller en prison.

Drogue au volant

Toute drogue qui modifie votre humeur ou vos perceptions affectera votre façon de conduire. Cela s’applique aux drogues illicites, mais aussi à certains médicaments, prescrits ou non, qui peuvent altérer vos capacités. Conduire sous l’effet de la drogue entraîne les mêmes accusations criminelles et sanctions provinciales que conduire sous l’effet de l’alcool.

Alcool au volant

L’alcool au volant peut causer la mort. Un seul verre suffit à réduire votre concentration et à affaiblir votre capacité à répondre aux imprévus qui parsèment invariablement la route. Et plus votre taux d’alcoolémie sera élevé, plus il vous sera difficile d’évaluer les distances et de réagir aux dangers susceptibles de surgir. Pire, l’alcool peut même brouiller votre vision.

Conséquences de la conduite avec facultés affaiblies

Conduire avec les facultés affaiblies peut entraîner des conséquences graves et constitue une infraction au Code criminel du Canada :

  • Suspension du permis de conduire
  • Saisie du véhicule
  • Amendes et sanctions
  • Programme d’éducation ou traitement obligatoire
  • Installation d’un antidémarreur éthylométrique dans votre véhicule
  • Peine d’emprisonnement
  • Casier judiciaire

Suspension immédiate du permis

La suspension du permis ordinaire est immédiate lorsque le conducteur :

  • refuse de fournir un échantillon d’haleine;
  • a un taux d’alcoolémie de 0,08 % ou plus (80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang).

En Ontario, une concentration d’alcool entre 0,05 % et 0,08 % (la « fourchette d’avertissement ») entraîne la suspension immédiate du permis de conduire pour 3, 7 ou 30 jours, les conséquences augmentant avec la récidive.

Les apprentis conducteurs en vertu du Système de permis de conduire progressifs doivent conserver un taux d’alcoolémie nul lorsqu’ils conduisent (tolérance zéro). La présence d’alcool dans leur sang entraîne une suspension immédiate du permis pour au moins 30 jours, en plus d’une amende en cas de condamnation.

Les coûts de la conduite avec facultés affaiblies

Outre la possibilité de causer des blessures graves ou la mort, d’autres conséquences sont associées à la conduite avec facultés affaiblies. Voici quelques exemples des frais encourus par une première condamnation pour conduite avec facultés affaiblies :

  • Amende prévue au Code criminel – 1 000 $
  • Programme de mesures correctives – 578 $
  • Frais de rétablissement du permis – 150 $
  • Augmentation de la prime d’assurance – variable
  • Installation d’un antidémarreur – 1 350 $
  • Frais judiciaires – 2 000 $ à 10 000 $

Les infractions routières au Code criminel demeurent inscrites au dossier du conducteur pour un minimum de 10 ans.

(Les coûts sont basés sur les informations du site http://www.arrivealive.org/)

 Quelques conseils

  • Si vous prévoyez boire, organisez-vous pour ne pas conduire.
  • Vérifiez auprès de votre médecin les effets secondaires de vos médicaments d’ordonnance et traitements de désensibilisation (le cas échéant).
  • Lisez les instructions sur l’emballage des médicaments en vente libre, notamment ceux contre les allergies et le rhume.
  • Soyez conscient que mélanger drogues et alcool affecte encore plus votre conduite.
  • N’oubliez pas que la fatigue et le stress nuisent aussi.

Des plans de leçon liés

Années scolaires 9-12 : Boire ou conduire?

Ressources numériques :